Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 26 mars 2012

Israël rompt les ponts avec le Conseil des droits de l'homme

Agence Reuters,  le 26-03-2012 à 15h45

JERUSALEM (Reuters) - Israël a annoncé lundi avoir rompu tout contact avec le Conseil des Nations unies pour les droits de l'homme à la suite de sa décision la semaine dernière d'ouvrir une enquête internationale sur les colonies israéliennes dans les territoires palestiniens.
Cette rupture, annoncée par le ministère des Affaires étrangères, signifie que la mission d'information que le CDH espérait envoyer sur le terrain ne sera pas autorisée à entrer en Cisjordanie ainsi qu'en Israël.

La suite de la dépêche est ici

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-

Une telle réaction pourrait-elle ressembler à un aveu de culpabilité ? A chacun de s'en pénétrer.






Ce litige est l'un des plus difficiles à régler, en raison du soutien inconditionnel et souvent illogique du gouvernement US à celui de Tel Aviv. Il y en a d'autres bien entendu. Ne serait-ce que dans les Balkans (Kosovo en particulier), en Côte d'Ivoire ou ailleurs (se souvenir du Rwanda).

Alors que devraient disparaître les frontières, les conflits, les gouvernements et leurs sponsors plus ou moins occultes, se perpétuent ainsi des incitations à la haine. En tout cas, celle-ci est particulièrement tenace depuis 1948 (sans compter les heurts qui avaient eu lieu auparavant). Il est vrai que les incitateurs étrangers, en particulier anglo-saxons, sont pour une grande part dans cet imbroglio (déclaration Balfour).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire