Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 6 mai 2012

Un satrape déchu, un autre en place, ou ?....

Enfin, enfin ! L'homme qui avait investi l'Élysée au seul bénéfice du Grand Capital, et de son apparence de pouvoir personnel, en est extirpé par un vote populaire indécis. Tellement indécis qu'on se demande d'où vient cet engouement pour lui de presque la moitié des votants. A moins que ce ne soit le tripatouillage des chiffres qui pourrait avoir eu lieu, dans l'officine du Colorado qui collecte par contrat les données du ministère de l'Intérieur français (certains peuvent avoir un haut-le-cœur) depuis qu'un politicien français y a assez récemment été nommé avant de devenir chef de l'état (quel état ?). 

Donc un homme nouveau prend sa place. Maire, député, etc... il va devoir lâcher "quelques" mandats. Je lui avais écrit le 31 mars, pour lui conseiller de se désister immédiatement pour Jean-Luc Mélenchon afin que la gauche gagne. Donc le peuple. Il n'avait pas obtempéré, comme on peut s'en douter. Il me l'avait écrit, d'ailleurs.

La vigilance devra s'accroître encore. Il ne faut pas se leurrer : le "parti socialiste" n'a qu'un rapport très extensible avec le socialisme. Avec l'écologie aussi, d'ailleurs, bien qu'à mon avis les deux choses ne puissent être que liées. Donc plus que jamais les forces de gauches seront amenées à engager des actions pour soutenir le vrai progrès, celui qu'il ne faut surtout pas confondre avec la croissance.

Toutes et tous, veillons à notre présent, à notre avenir, et à celui de nos enfants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire