Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 12 juin 2012

parti sinistré ? ou les tribulations d'une ferme hollandaise

Un parti a donc délibérément joué contre son camp, en jouant le FN contre le Front de Gauche. Pensez donc ! Un Chevalier Blanc irréprochable venant marcher sur ses plates-bandes aux contours plus ou moins opaques ! Bien sûr, parce qu'irréprochable, cet intrus était un peu naïf sur ce qui peut se faire "entre soi", sur le clientélisme présumé, sur toutes ces opérations qui "tiennent" un fief. Il est même remarquable que cet intrus ait réussi à obtenir tant de voix malgré les pressions multiples, tous azimuts, qui lui sont tombées dessus.

Là où je ris bien, c'est à l'écoute de sa dernière phrase. "Ce soir, c'est le cœur paisible que je vais quitter cette scène, mais pas le département". Horreur, il va rester là ! Saperlipopette, il va observer la suite ! Palsambleu, il va juger sur pièces ! Diantre, il va continuer à commenter les batailles du marigot ! Sous l'œil vigilant d'un arbitre implacable, le parti sinistré va-t-il persister dans sa ligne de conduite, ou s'amender ? Madame le maire de Lille va-t-elle faire le ménage, ou protéger ses troupes ?

En quelque sorte, c'est une sorte de duel entre deux dames.L'une s'est mise en première ligne, sûre de sa force. L'autre doit téléguider, pour éviter de trop violents chocs en retour. L'enjeu ? C'est le Pouvoir. Rien d'autre. Elles sont les chefs de deux formations, et les horions volent pour la préséance.

Malheureusement, une victime reste sur le terrain. C'est le Peuple, pris entre deux feux, tiraillé par des propagandes plus ou moins tortueuses. C'est le Peuple, à qui furent volés ses emplois, sa dignité, son avenir. C'est le Peuple, auquel le Chevalier Blanc avait commencé à proposer de relever la tête. Saura-t-il se souvenir de ces accents, quand le Chevalier Blanc tonnait contre les incitations à la haine, et le détournement des responsabilités ? Oui, ce sont des étrangers qui ont réduit en servitude et en misère cette région si industrieuse. Les Financiers sont des Étrangers, ils vivent sur une autre planète jusqu'à laquelle ne montent pas lamentations, supplications et imprécations.

Un jour, il faudra bien casser ce lien qui enchaîne le nord, l'est, le sud et l'ouest de nos contrées à cette planète des malades de l'argent et du pouvoir. Ce jour-là, les Grands Partis de France seront battus par le Peuple enfin éveillé et furieux. Hé, l'an prochain, il y aura deux cent vingt ans que.....


3 commentaires:

  1. eh ben nous avons les mêmes idées, ou presque, au même moment… faut dire que c'est aussi l'actualité.

    RépondreSupprimer
  2. tiens je découvre ton drapeau noir… tu t'anarchiserai en vieillissant ? moi aussi… ou plutôt la révolte se confirmant…

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas nouveau... mais j'ai mis le drapeau noir juste après la présidentielle. Il faut dire que la marmite bout.

    RépondreSupprimer